Objectifs et réalités

Il est certes permis de rêver, mais il est parfois plus raisonnable de bien réfléchir avant de prendre toute décision quelle qu'elle soit face aux contraintes imposées soit personnellement soit par l'infrastructure voire même par les objectifs à atteindre.

A cet effet, mon désir initial était d'avoir un système domotique entièrement autonome énergétiquement parlant. En comprendre, que je voyais mes seuls modem et routeur branchés sur un panneau solaire afin que tout reste disponible même en cas de coupure de courant. Cette idée ne reste par inappropriée et sera très certainement appliquée en temps voulu.

Pour en venir au vif du sujet, voici les objectifs que je fixe pour mon approche domotique personnelle :

  1. consommation énergétique réduite au minimum possible suivant les besoins réels,
  2. évaluer ma consommation électrique,
  3. gestion : température et humidité des pièces, boîte aux lettres, fenêtres et portes, ...
  4. ... afin de réguler le chauffage : poêle à pellet et électrique (mais aussi avec cette méthode, avec un module à diode),
  5. les graphique statistiques peuvent s'étendre plus loin que le simple affichage des températures
  6. activation des extracteurs d'air de la buanderie et de la salle de bain en fonction du taux d'humidité ambiant,
  7. décider si il faut ou non arroser le jardin (EtherRain semble être parfait),
  8. interaction humaine : suivi des entrées / sorties avec communication de mails entrants pour la personne qui est de retour à la maison ou de fenêtres et/ou portes oubliées (entre)ouvertes lors du départ du dernier occupant, ...
  9. synchronisation des clés USB, attachées au porte clé, avec les répertoires personnels présents sur le disque dur centralisé,
  10. activation en mode veille / sécurité de la maison,
  11. vidéosurveillance,
  12. suivi météo, (station 1-wire en DIY)
  13. diffusion d'émission radio, voir activer des alarmes son,
  14. autres à définir avec diverses automations Arduino ...
  15. téléphonie sur IP

Nous avons tous des envies de domotique et celles-ci régulent donc nos besoins en matériel. C'est pourquoi afin de garder un accès au réseau local, j'ai du penser à un schéma topologique qui me permet l'intercation humaine locale et distante.